TÉLÉCHARGER DISCOURS DE MOBUTU

Discours du Président de la République. 68ème Assemblée générale des Nations unies. 24 septembre Monsieur le Président,. Mesdames et Messieurs. Mobutu, ancien roi du Zaïre, comme il aimait bien se faire appeler, est et demeure dans la grande histoire de l'Afrique postcoloniale. Qu'il y soit. DISCOURS DU PAPE PAUL VI À M. JOSEPH DÉSIRÉ MOBUTU, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DU CONGO*. Lundi 3 juin Monsieur le Président.

Nom: discours de mobutu
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Libre!
Système d’exploitation: Android. Windows XP/7/10. iOS. MacOS.
Taille:66.30 Megabytes


MOBUTU TÉLÉCHARGER DISCOURS DE

C'est en application de cette mesure que fut décidée l'instauration du système de décentralisation au niveau des zones et des sous régions urbaines qui étaient jusque déconcentrées. Il était fondé sur un Etat centralisateur, un secteur public étendu et puissant, une industrie manufacturière très dynamique animée principalement par des capitaux privés mais soutenue par l'État au dépens d'ailleurs de l'agriculture. Il retisse la trame ancienne de la continuité historique avant la catastrophe coloniale. En définitive, il n'était pas rare de voir exprimées les valeurs monétaires avec trois zéros après la décimale, même après les importantes dévaluations intervenues plus tard. Concernant la forme de l'Etat. À l'étranger, la Belgique et les États-Unis sont les premiers à reconnaitre le nouveau président. La population tant congolaise qu'étrangère applaudit le coup. Le paquet financier global s'élevait a près de 2.

Voici le discours historique tenu en à l'ONU par l'ancien président du Zaïre, Joseph-Désiré Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu Wa Za Banga. Dans ce. Discours du Maréchal Mobutu du 24 avril » Très chers compatriotes,. Nous voici pour la troisième fois au rendez-vous de l'histoire. ZAIRE: Discours de Mobutu à l'O.N.U. le 4 octobre Leave a reply. neformal.us Play video · Discours de Mobutu à l'O.N.U. (2).

Sa trajectoire biographique diffère de celles globalement attribuées aux colonialisants et aux modérés. Il ne vient pas des milieux catholiques. Lumumba est issu des écoles protestantes. Pour ce faire, il faudrait revenir aux rapports entre le catholicisme et le protestantisme en colonie. Ces deux entités vont constituer deux écoles aux profils très différents.

DE TÉLÉCHARGER MOBUTU DISCOURS

Sans substantialiser les différences, on peut néanmoins les esquisser. En effet, les congrégations protestantes sont relativement éclatées et obéissent à des logiques relativement autonomes. Ainsi, la revendication et le mouvement pour un Etat laïque seront, en partie, déterminés par le travail des élites issues du protestantisme. Le cynisme personnel ne suffit sans doute pas à rendre compte de cet épisode étrange. Il retisse la trame ancienne de la continuité historique avant la catastrophe coloniale.

Ainsi voit-on, tout au long du document, un être engagé dans une course effrénée pour le pouvoir et son affirmation la plus bruyante et la plus spectaculaire.

DE TÉLÉCHARGER MOBUTU DISCOURS

Lui-même est bombardé du titre de Président-fondateur. Il est intéressant de noter que même dans les productions les plus marquantes du règne de Mobutu, la marque des lumumbistes demeure comme le motif qui donne sens. Par un grand parti des masses? Lumumba caressant ce rêve avait voulu donner à son M. Celle-ci serait née en effet de la révolution muleliste. Elle se risqua à interroger son mari pour savoir ce qui le préoccupait tant. Les textes ont déjà été rédigés.

Jadis, si tu parlais de révolution, on te tuait. Maintenant le nom de révolution est devenu très populaire parmi les masses. Nous devons avoir avec nous les ouvriers et les paysans mais aussi les commerçants et les intellectuels, les chefs coutumiers et même les simples soldats. Le Mouvement populaire de la révolution mettra les affaires du Congo entre les mains des enfants du Congo. Bien après, lorsque le MPR sera créé par Mobutu et que les partisans désorientés questionneront leur chef pour savoir quelle conduite adopter, celui-ci sera obligé de leur tenir le langage de la franchise.

On peut déplier le long catalogue de cette zoologie politique et dénombrer un échantillon impressionnant. Le commentaire de Aubert Mukendi dans le document de Thierry Michel est intéressant mais trop symbolique, implicite, voire énigmatique. Ce groupe est un des symboles de la résistance contre les troubles sociaux induits par les diverses invasions arabes et européennes. La propagande politique fait de lui le héros par excellence du peuple zaïrois.

Dans les sommets de son escalade, il flirte avec une certaine messianité. Son chef est Mobutu, nous le respectons comme on respecte le Pape. La Sainte Vierge était aussi honorée comme mère du Prophète Jésus. Si les échanges font la société, le contexte mobutien a des répercussions significatives sur le fonctionnement général de la société.

Cette décentralisation s'étendra jusqu'en , à d'autres entités administratives telles que la région, la zone rurale, et la collectivité qui seront élus au suffrage universel ou au second degré.

Une deuxième mesure intervint au niveau du conseil exécutif le gouvernement qui se vit d'un premier commissaire d'Etat. Il ne s'agissait cependant pas de l'instauration de bicéphalisme au niveau de l'exécutif. Le premier commissaire d'Etat était chargé, sous la direction du Président de la République de la coordination du conseil Exécutif.

Un autre innovation annoncée dans le discours du 1e juillet fut la latitude reconnu au parlementaires qui interpeller les membres du conseil exécutif et les responsables des grands services publics pour contrôler leur gestion. Des interpellations auront effectivement lieu en et permettront de dénoncer publiquement de nombreux abus commis par les gestionnaires publics dont certains perdront leurs postes.

Ces mesures de libéralisation connaîtront progressivement des modifications qui restaureront la concentration du pouvoir au profit du Président de la république.

Au bureau politique, le nombre de commissaire politique fut augmenté des févriers au point que le nombre des membres de cet organe du Parti élus par la population se trouva à égalité avec celui des membres nommés qui finit même plus tard par le dépasser.

D'après le chef de l'Etat ces interpellations prenaient l'allure de règlement de compte entre certains Commissaires du peuple et les membres du conseil exécutif interpellés.

MOBUTU DE TÉLÉCHARGER DISCOURS

La création du comité général en Août composé des membres nommées et révocables par le Président du MPR, Président de la République dont la composition initiale était arrêtée à membres avoir visé à réduire l'influence grandissante qu'avait acquis le conseil législatif.

Au niveau régionale et local les effets de la démocratisation attendus de la décentralisation furent émoussés par le recours à des pratiques centralisatrices notamment la nomination dans le chois des responsables des exécutifs locaux et particulièrement les commissaires de Zones Urbains qui précédemment étaient élus au sein des conseils de zones.

De même la Président de la République intervenait pour désigner des membres de l'assemblée régionale et proposait, pour ne pas nommait le président de cet organe. Il était fondé sur un Etat centralisateur, un secteur public étendu et puissant, une industrie manufacturière très dynamique animée principalement par des capitaux privés mais soutenue par l'État au dépens d'ailleurs de l'agriculture. Le coeur et le moteur principal de la puissance économique de l'État étaient constitués par la Gécamines.

Cette société minière d'État, héritière de la prestigieuse. Union Minière du Haut-Katanga venait d'achever un ambitieux et important programme d'investissement, notamment la construction d'un nouveau concentrateur très performant alimenté par la mine souterraine de Kamoto, la plus importante de la société. Considéré comme une véritable prouesse technologique, cet investissement avait poussé la capacité de production de l'entreprise à un maximum qui ne sera plus jamais dépassé.

En , la Gécamines apparaissait comme la sixième plus grande entreprise minière du monde. Sur cette entreprise se greffaient deux très gros organismes publics de transport : la Société Nationale des Chemins de fer Zaïrois, S.

Ces deux entreprises jointes constituaient le fer de lance du système de transport de la Voie Nationale qui reliait le Katanga à la côte Atlantique sur près de 3.

ZAIRE: Discours de Mobutu à l’O.N.U. le 4 octobre | neformal.us

Deux autres sociétés publiques de prestiges complétaient le réseau public national des transports. Pour parachever et soutenir l'armature du secteur public, la Société Nationale d'Électricité, S. Venait de mettre en exploitation la première centrale hydroélectrique édifiée sur le site d'Inga et achevait la construction de la deuxième centrale mise effectivement en exploitation en Elle avait en outre commandée la construction d'une ligne électrique à haute tension reliant Inga-Kinshasa au Katanga mise effectivement en exploitation en Autour de cette ossature, proliféraient nombre de sociétés, d'entreprises, d'établissements publics intervenant dans tous les secteurs de l'activité productive une cinquantaine environ.

En outre, l'Etat était un actionnaire important dans plus de 80 entreprises à capitaux privés. L'institut de gestion du Portefeuille était chargé d'administrer ce patrimoine. La croissance accélérée avait élargie considérablement la capacité de l'Etat à mobiliser des ressources financières, notamment à partir de ses recettes propres. Grâce à cet apport substantiel, l'Etat avait poursuivi le développement de l'enseignement national particulièrement le secteur de l'enseignement secondaire et singulièrement celui de l'enseignement universitaire en pleine croissance.

En moyenne, millions de dollars étaient consacrés à l'enseignement dont 80 millions environ étaient affectés à l'enseignement universitaire pour une population universitaire de 17 d'étudiants. Dans les milieux financiers internationaux, comme au sein du monde politique occidental, on considérait que la République du Zaïre était en passe de devenir avec l'Afrique du Sud et le Nigeria, la troisième puissance régionale en Afrique Subsaharienne.

Par ailleurs, c'est en que se produisit une série d'événements hautement symbolique qui plongea toutes les couches de la population congolaise dans une sorte d'euphorie délirante et aveugle. Cette année-là, en effet, le Zaïre devenait successivement champion d'Afrique des Clubs Champion de football , détenteur de la Coupe d'Afrique des Nations et qualifié pour la phase finale du "Mundial". Enfin, c'est en , que fut organisé le match de boxe du siècle le seul d'ailleurs qui fut jamais organisé en Afrique entre Cassius Clay Mohammed Ali et Georges Foreman.

Cet achèvement, par certains côtés, grandiose, n'avait toutefois, pu être réalisé qu'avec la participation d'une aide publique extérieure importante d'environ millions de dollars, versée annuellement par les donateurs occidentaux et par la progression d'un endettement extérieur qui avait pratiquement quadruplé entre et Ainsi, la capacité fiscale bien que très élevée était bien loin de couvrir l'ensemble des dépenses de l'Etat et laissait depuis , un déficit représentant plus d'un tiers des recettes publiques non remboursables.

Contraction brutale L'évolution économique au Congo n'a jamais été linéaire, elle procède par sauts discontinus. Cette caractéristique particulière tient au fait qu'à l'impact dévastateur d'événements extérieurs brutaux sur lesquels le pouvoir politique et les entreprises n'ont en fait, que très peu de prises, vient s'ajouter en se cumulant celui des décisions prises par les autorités publiques.

Tantôt précipitées, tantôt intempestives, très souvent contradictoires, ces décisions sont toujours désastreuses sur le plan économique.

Extraits du célèbre discours de Mobutu à l’ONU (partie 1)

La période - en donne une première et triste illustration. Tous ces événements devaient entraîner inéluctablement une réduction des recettes en devises du pays, une contraction dramatique des ressources propres de l'Etat et une aggravation sensible des coûts de production de l'activité industrielle et minière.

C'est au cours de cette période de secousses économiques internationales que furent prises les mesures de "zaïrianisation" 30 décembre qui pratiquement transféraient d'un trait de plume, une large portion de l'appareil productif appartenant à des étrangers, entre les mains d'une large couche de l'élite politico-commerciale zaïroise.

Devant la gabegie et le désarroi qu'avait provoqués cette décision improvisée, les autorités politiques, un an plus tard 30 décembre , par une mesure dite de "radicalisation" opéraient un nouveau transfert de l'appareil productif zaïrianisé au profit d'organismes d'Etat gérés par les mêmes élites après un processus de "permutation des fonctions" typique de la gestion du secteur public par le pouvoir politique zaïrois et congolais. C'est au milieu de cet ébranlement catastrophique dans l'organisation et la structure économique du pays qu'éclatèrent en , du 28 mars au 26 mai et en , du 13 au 20 mai ce que l'on est convenu d'appeler les deux guerres du Shaba.

A chaque fois, une intervention militaire étrangère fut nécessaire pour rétablir l'ordre et la paix.

A côté du soutien armé de la France et l'appui logistique des Etats-Unis, le chef de l'Etat zaïrois fit appel pour la première fois à une force armée interafricaine 2. Relevant les troupes françaises, les forces interafricaines furent chargées de défendre les régions minières. La deuxième guerre du Shaba fut la plus courte mais aussi la plus meurtrière : civils tués dont 92 ressortissants des pays occidentaux.

Non pas que les installations fussent détruites ou gravement endommagées, mais la terreur provoquée par les massacres de Kolwezi devait aboutir au départ de techniciens expatriés, membres du personnel de la société. Une centaine seulement fut réembauchée. Le remplacement du personnel expatrié par des techniciens nationaux qualifiés non seulement ne fut pas suffisant pour combler les vides, mais surtout, les équipes mises en place ne pouvaient pas, de but en blanc, reconstituer la solidité et la cohérence de l'organisation complexe qu'exigeait le fonctionnement d'un centre aussi modernisé et aussi important que le Groupe Ouest de la GECAMINES.

L'ordre étant rétabli, il fallait consolider la paix et reconstruire l'économie d'un pays bouleversé. Un vaste programme de redressement, de relance et de stabilisation fut élaboré en le Plan Mobutu , complété en et finalisé en avec l'aide des institutions financières internationales. Ce plan était assorti de la promesse d'une aide exceptionnelle accordée par les "amis du Zaïre " principalement, par la Belgique, la France, Etats-Unis, l'Allemagne, le Canada et le Royaume-Uni.

Des conditions expresses à l'octroi de cette aide extérieure furent imposées et acceptées par le Président, à savoir la démocratisation du régime et la réconciliation nationale.

MOBUTU TÉLÉCHARGER DISCOURS DE

La réforme des institutions politiques, la normalisation des relations du Zaïre avec ses voisins, principalement avec l'Angola, la transparence dans la gestion du secteur public. Une des idées force soutenue par les bailleurs de fonds à cette époque était d'amener les autorités publiques zaïroises à confier à des experts étrangers de haut niveau et pour un mandat limité dans le temps, la haute direction des entreprises publiques et de certaines institutions financières publiques afin d'accélérer les réformes et garantir la transparence dans la gestion des deniers publics.

La mise en oeuvre des réformes envisagées à travers cette stratégie fut en définitive un échec.

Dans la plupart des cas, la qualité et l'intégrité des experts n'étaient pas à mettre en doute. En fait, ce n'est que du bout des lèvres et contraintes que les autorités politiques avaient accepté ce qu'il fallait bien considérer comme une mise temporaire sous tutelle économique.

Qui sommes-nous

Dans leur ensemble, les élites politico-commerciales répugnaient profondément à se soumettre aux règles de la transparence financière sous le regard critique souvent hypocrite et teinté de racisme d'un étranger. Aussi, aucun des experts étrangers nommés par le pouvoir politique zaïrois sur proposition des instances financières internationales ne termina son mandat.

DE TÉLÉCHARGER MOBUTU DISCOURS

Un par un, ils furent éliminés très habilement des postes importants qu'ils occupaient. Les réformes économiques amorcées ne furent donc pas poursuivies. Par ailleurs, les programmes conclus avec l'appui du F. La stabilisation ne fut donc pas au rendez-vous et le F.

I suspendait en son appui financier. Bref, au cours de cette période fort troublée qui suivit l'apogée économique du pays, le bilan économique fut désastreux. De à la baisse annuelle moyenne de P. Le pays initie une diplomatie avec la Chine seulement après le virage pro-chinois de Nixon en et s'aligne plusieurs fois sur les votes américains à l' Assemblée générale des Nations unies. En , les pays capitalistes rompent leurs coopérations avec le pays [7]. Mobutu accueille dans sa capitale le gouvernement angolais en exil qui lutte pour son indépendance, mais les communistes du Mouvement populaire de libération de l'Angola MPLA en seront exclus.

Ce jour-là, la population a cessé d'acclamer Mobutu, tout le monde a eu peur. En , il fait écraser une révolte estudiantine.

Les cadavres des étudiants abattus sont jetés dans des fosses communes et 12 étudiants sont condamnés à mort. Un de ses souhaits est que le pays retrouve sa culture profonde, c'est alors la Zaïrianisation décolonisation culturelle. Les premières années, le régime est très bien vu sur le plan international, la personnalité affable du maréchal-président et les ressources naturelles du pays aidant un peu. Le Zaïre est alors considéré comme un exemple pour toute l'Afrique.

Les investisseurs étrangers se précipitent sur les ressources naturelles dont le Zaïre est richement pourvu. Chute[ modifier modifier le code ] Mobutu Sese Seko en , portant, comme à son habitude, la toque en peau de léopard et la canne. Au fil du temps, les méthodes du régime et le non-respect des droits de l'homme le déconsidèrent aux yeux des démocraties.

Au-delà du soutien parfois difficile de la France et de la Belgique [12] , Mobutu fait appel au début des années à la Chine communiste, à la Corée du Nord et à Israël [13]. Les instructeurs israéliens cesseront néanmoins dès de former la division présidentielle, Mobutu adoptant d'abord une politique pro-arabe [13].

Ils reviendront quelques années plus tard [14].